Du don reçu au don donné

     Au seuil d’un but, difficilement on ralentit… en général on serre les dents et on pointe au sprint final. Parmi nous, ces très derniers jours, passent un peu ainsi. Dimanche nous serons aux prises avec les départs, les salutations, mais aujourd’hui nous sommes appelées à mettre au point quelques passages, à approuver les dernières retouches et à penser à “l’après”. Il sera fondamental que la richesse expérimentée, partagée, accueillie en ce temps, durant les travaux capitulaires, puisse rejoindre toutes nos communautés et chaque sœur.
     Transmettre, ne pas retenir, transformer tout en don: ceci est le secret de la multiplication du bien, ceci nous rend canaux d’un don qui ne nous appartient pas, dont nous ne sommes pas propriétaires, mais qui nous est demandé de garder, en le donnant.
     Nous sentons toute la joie et la responsabilité liée à cette très particulière et fondamentale tâche, parce que nous croyons que l’expérience de grâce vécue ensemble, en ce temps, puisse réellement rejoindre beaucoup et se transformer pour tous en vie.
     Le réseau nous a déjà permis de partager avec vous une partie de notre vie et de notre expérience. Maintenant nous sentons qu’il est nécessaire de laisser que la richesse reçue trouve un ultérieur espace en chacune de nous, pour nous toucher en profondeur et devenir témoignage joyeux pour toutes nos sœurs.
 
 
Ariccia, le 12 septembre 2013